34,00 €
Disponible 3 ex.

La Doctrine du Christ

Auteur : Henri Blocher

  • EAN 9782904407338
  • Editeur Édifac
  • Référence EDFAC0733

Le christianisme, c’est le Christ !

L’adhésion à la doctrine du Christ est toute déterminante pour la foi et la vie. Après une revue des donnés bibliques et historiques, l’auteur construit la doctrine des deux natures de l’unique Fils et présente enfin des trois offices du Christ. Une postface traite de l’évolution de la christologie au cours des dernières décennies.

Cet ouvrage fait partie de la collection Didaskalia regroupant des publications de cours professés à la Faculté Libre de Théologie Évangélique.

Points forts :

  • un auteur érudit renommé
  • un ouvrage complet et détaillé
  • un outil précieux pour les étudiants

Thèmes :

  • Jésus-Christ
  • le Fils de Dieu
  • l’œuvre de Christ
  • la doctrine
Blocher Henri

L'auteur

Henri A. G. Blocher est un théologien évangélique, fils du pasteur Jacques Blocher et petit-fils de Madeleine Blocher. Il a été professeur de théologie systématique à la Faculté Libre de Théologie Évangélique de Vaux-sur-Seine, depuis san fondation en 1965 jusqu'en 2003. Professeur de théologie systématique de la chaire Gunther Knoedler au Wheaton College de 2003 à 2008, il est maintenant doyen honoraire de la Faculté Libre de Théologie Évangélique de Vaux-sur-Seine. Auteur de très nombreux articles (répertoriés  ici ), on lui doit aussi quelques ouvrages dont  Révélation des origines, le début de la Genèse  et  Le Mal et la Croix . Le magazine  Christianisme Aujourd'hui  lui a décerné le prix de la personnalité de l'année 2018. 

Édifac
EDFAC0733
9782904407338
318
2014
3 ex.
Langue
Français
sentiment_satisfied Cet ouvrage est retenu dans notre assortiment.
Cet ouvrage de 317 pages est l’un des plus complets en langue française sur la christologie. Il est solidement charpenté et son auteur a su déblayer le terrain des erreurs de plusieurs théologiens libéraux, tels que K. Barth. Toutefois, contrairement à d’autres théologiens protestants-évangéliques (J.-M. Nicole, P. Wells…..) qui ont voulu rester à la portée du plus grand nombre, Blocher utilise un langage théologique plus sophistiqué. Son style ne facilite pas la compréhension et son érudition peut décourager le lecteur non averti. En conclusion, tous ceux qui s’inscrivent dans la lignée post-calviniste et la tendance exégétique de Pannenberg ou de Cullmann se trouveront à l’aise et pourront fortifier leurs convictions.
chat Commentaires (1)
Note