14,36 €
Verfügbar mehr als 100 Stk.

La colère est un choix

Autor : Tim LaHaye - Bob Phillips

Poursuites sur la route, massacres à l’école, abus verbal, physique et sexuel!
Notre culture est un bouillon de colère. Qu’il soit physique, émotionnel ou spirituel, le prix de la violence et de la rancoeur est élevé. Mais, bien que la colère concerne tout le monde, elle ne devrait pas être votre problème. Tim LaHaye et Bob Phillips nous enseignent à maîtriser cette émotion potentiellement destructrice. La colère est un choix analyse tous les aspects de la colère : ses origines, ses effets, et ses multiples facettes - sans oublier les artifices dont elle use fréquemment. Avec ses diagrammes et ses exercices personnels à effectuer, ce livre interactif vous aide à contrôler efficacement votre colère, en l’évaluant et en la traquant sous toutes ses formes, en détectant ses sources et en la canalisant efficacement. Tout en étudiant l’art de gérer les conflits et les contrariétés, en restaurant vos relations perturbées, vous en inciterez d’autres à mieux se dominer. Aujourd’hui, vous pouvez prendre les mesures qui s’imposent en vue d’une existence plus paisible, gratifiante et fructueuse. Apprendre à maîtriser la colère est l’un des meilleurs choix que vous puissiez faire. - 240 pages

VIDA2199
9782847001181
240
13.5⨯21.0⨯1.3cm
281 g
ANGER IS A CHOICE / ZONDERVAN 82
414 Stk.
Sprache
Französisch
sentiment_satisfied Unser Lektorenkomittee hat dieses Buch ins Sortiment aufgenommen.
Cette étude montre bien les conséquences de la colère et ce que l’on fait de la colère, en parti-culier aux pages 96 et 97. A la page 135, il y a une bonne différenciation entre colère et péché. L’auteur résume bien le remède à la colère : la plénitude du Saint-Esprit (page131) et le par-don (page 145). Le propos sur ce que l’on fait en pardonnant à la page 151 est très convain-cant. Les points suivants sont discutables : il est un peu excessif d’affirmer que toute émotion vient de Dieu (page 5) ; l’auteur veut probablement dire que Dieu a créé l’homme avec des émo-tions. A la page 148, il soutient que le Dieu omniscient ne peut pas oublier les péchés ; il a omis de dire que les versets cités se réfèrent à un contexte de non repentance d’Israël. On relève plusieurs fautes d’orthographe, de typographie et de traduction.
chat Kommentare (0)