9,00 €
Disponible 2 ex.

Alfred Gichtenaere 1916-1992

Un homme de réveil

Auteur : Fabio Morin

Alfred Gichtenaere a été l’un des premiers baptisés du “Réveil de Pentecôte” en France. Devenu pasteur, il fut utilisé par Dieu aux prémices du “Réveil spirituel des tziganes” en 1950 suite à une guérison miraculeuse dans l’ADD de Lisieux. Il a également implanté quatre assemblées. À Montbéliard, où il a terminé son ministère, Dieu a suscité une période de “Réveil parmi de jeunes hippies” (Guy et Élisabeth Bergamini, Claude Huot, Gérard et Danièle Vergnol, Michel Balverde, Annie Debroas…). Trois réveils différents, à des époques distinctes, mais un seul et même Esprit !

Cet ouvrage est le premier d’une série consacrée par Fabio Morin aux pionniers du Pentecôtisme en France. Il est plus que temps que la mémoire de ces pasteurs et de leurs épouses soit portée à l’écrit. L’implantation des nouveaux réseaux évangéliques en France au cours du XXe siècle, ceux qui représentent l’essentiel de la vitalité protestante aujourd’hui, s’est largement faite à la suite d’initiatives individuelles. C’est particulièrement vrai dans le cas des Assemblées de Dieu de France. Les archives écrites sont minimes et souvent réduites au fonctionnement associatif ou fédératif. C’est dire l’importance de l’enquête orale et de la collecte des témoignages pour retracer les événements du passé. De tels recueils sont diffusés depuis quelque temps par les Éditions Viens et Vois. Le jeune pasteur Fabio Morin a su aller à la recherche des grands témoins des “temps héroïques”, les écouter et retranscrire, dans toute leur fraîcheur initiale, ces récits qui sont aussi des témoignages des “Actes du XXe siècle”. ?

Viens et Vois
VEV4087
9782363340870
112
14.9⨯20.9⨯0.6cm
2015
2 ex.
Langue
Français
sentiment_satisfied Cet ouvrage est retenu dans notre assortiment.
Portrait intéressant et encourageant d’un homme de Dieu qui avait à coeur de prêcher l’Evangile, notamment parmi les tziganes et les hippies. Alfred Gichtenaere faisait partie des pionniers du Pentecôtisme en France et il accordait une grande importance à l’exercice du don de guérison, au parler en langues, etc.
chat Commentaires (1)
Note